Articles

Recrutement : à propos du choix et de la sélection

Jean-Pierre Doly« Quand vous recrutez quelqu’un, vous devez rechercher trois qualités : l’intégrité, l’intelligence et l’énergie. S’il n’a pas la première, les deux autres vous tueront ! » Warren Buffet

Comment sélectionner, recruter, choisir, gérer les égos, gérer les frustrations, animer, coordonner, conjuguer, former, développer les compétences et les atouts, évaluer les membres d’une équipe performante et gagnante ?

A chaque nouvelle prise de fonction, un manager doit à la fois « gérer un héritage » et recruter les « pièces manquantes du puzzle ». Chaque semaine, l’entraîneur doit annoncer à ses joueurs l’équipe qui jouera le weekend end.

Le manager sait qu’il va faire des heureux et des frustrés, le coach sait qu’il va réjouir les titulaires et décevoir les remplaçants et pire blesser ceux qui ne figureront même pas sur la feuille de match.

Dans l’entreprise multinationale, dans le sport de haut niveau de compétition, c’est la règle, mais elle est chaque fois une épreuve à la fois pour les entraîneurs dont c’est, disent-ils, une des tâches les plus difficiles, mais aussi bien sûr surtout pour les acteurs (salariés, joueurs, etc)

Les vrais entraîneurs et les vrais joueurs vivent la compétition comme une excitation mobilisatrice : même si le football est un sport collectif, il commence par un affrontement individuel de joueurs qui « se tirent la bourre » à l’entraînement pour gagner leur place, pour séduire l’entraîneur, pour prendre la place de l’autre, etc…

Partager cet article sur vos réseaux...

Les naufragés des Auckland par F.E. Raynal

 

Les Naufragés des Auckland par François Edouard Raynal – Préface de Simon Leys

Dans la nuit du 2 au 3 janvier 1864, le Grafton sombre au large de la Nouvelle-Zélande. Les cinq hommes qui composent l’équipage, tous de nationalités différentes, trouvent refuge sur une île inhabitée. Pendant les vingt mois qu’ils y passent, F.E.Raynal, le second du capitaine, apparaît tour à tour comme « le consolateur, le conseiller, le guide, l’ouvrier par excellence de l’infortunée colonie. Tout porte à croire que la lecture de Raynal a inspiré à Jules Verne son roman le plus célèbre, l’île Mystérieuse.

Un grand livre d’aventure mais aussi un récit d’organisation et de conduite de projet, d’innovation et de relations humaines, avec un groupe d’hommes intelligents, courageux et volontaires. cvt_Les-naufrages-des-Auckland_3809

Partager cet article sur vos réseaux...
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: